Autre

Qu'est-ce que la cuisine d'Anhui ?

Qu'est-ce que la cuisine d'Anhui ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

L'Anhui est l'une des huit traditions culinaires de la cuisine chinoise

La cuisine de l'Anhui met en œuvre de nombreuses herbes sauvages de la terre et de la mer.

La cuisine Anhui est un type de cuisine chinoise connue pour ses techniques de cuisson et ses méthodes de préparation strictement réglementées. La cuisine de l'Anhui est composée d'aliments et de saveurs des régions du sud de l'Anhui, de Yanjiang et de Huai Bei en Chine. Comme Cuisine cantonaise, qui se concentre fortement sur le maintien des saveurs originales des ingrédients, les plats de l'Anhui visent également à préserver la plupart du goût et de la nutrition d'origine des ingrédients utilisés ; cependant, la nourriture a tendance à être salée et épicée.

L'une des huit principales traditions culinaires de la cuisine chinoise, la cuisine d'Anhui met en œuvre de nombreuses herbes sauvages de la terre et de la mer. D'autres ingrédients essentiels dans de nombreux plats de l'Anhui comprennent le pangolin, la grenouille de pierre, les champignons, le bayberry, les feuilles de thé, les pousses de bambou et les dattes.

Les chefs spécialisés dans la cuisine de l'Anhui doivent être très habiles lorsqu'il s'agit de cuisiner des délices provenant des montagnes et de la mer. Les chefs spécialisés dans l'Anhui portent également une attention particulière à la couleur d'un plat, au goût d'un plat et à la température à laquelle les aliments sont cuits. Le braisage et le ragoût sont des méthodes de cuisson courantes; compotée de tortue à carapace molle avec du jambon et des pousses de bambou cuites avec des saucisses et des champignons séchés sont deux exemples de la cuisine commune de l'Anhui.


Qu'est-ce que la cuisine d'Anhui ? - Recettes

La cuisine Anhui (en abrégé Hui Cai), l'une des huit cuisines les plus célèbres de Chine, met en vedette les arts culinaires locaux de Huizhou. Il comprend les spécialités du sud de l'Anhui, du Yanjiang et du Huai Bei. La caractéristique très distinctive de la cuisine de l'Anhui réside non seulement dans le choix élaboré des matériaux de cuisson, mais également dans le contrôle strict du processus de cuisson.

La plupart des ingrédients de la cuisine de l'Anhui, tels que le pangolin, la grenouille de pierre, le champignon, le bayberry, les feuilles de thé, les pousses de bambou, les dattes, les gibiers, etc., proviennent de la région montagneuse. La montagne Huangshan regorge de produits pour la cuisson des plats. Huangshan Chukka a une chair tendre et un goût sucré. Il peut être bouilli dans une soupe claire ou braisé dans de la sauce soja. Les plats aident à soulager la fièvre interne et à renforcer l'énergie vitale. Les pousses de bambou blanches et tendres produites sur la montagne Huangshan peuvent être transformées en nourriture très délicieuse. Xianggu, une sorte de champignon de première qualité qui pousse sur de vieux arbres, est également très savoureux.

Les chefs de la cuisine de l'Anhui accordent plus d'attention au goût, à la couleur des plats et à la température de cuisson, et sont doués pour braiser et mijoter. Ce sont des experts en particulier dans la cuisine des délices de la montagne et de la mer. Les plats d'Anhui préservent la plupart du goût et de la nutrition d'origine des matériaux. Généralement, la nourriture ici est légèrement épicée et salée. Certains plats principaux sont généralement mijotés dans une sauce brune avec un accent sur l'huile lourde et la sauce. Du jambon est souvent ajouté pour améliorer le goût et du sucre candi ajouté pour gagner en fraîcheur.

En haut du menu, citons la tortue à carapace molle au jambon, le pigeon braisé Huangshan, la grenouille de pierre à la vapeur, la perdrix de roche à la vapeur, le ventre de poisson cuit à la sauce brune, les pousses de bambou cuites avec de la saucisse et des champignons séchés, etc.

1. Tortue à carapace molle cuite au jambon

Une tortue à carapace molle entière, du porc, du jambon, des pousses de bambou, une gousse d'ail, de l'échalote, du gingembre, de la sauce soja, du sel, du vin de riz, du poivre noir, du saindoux sont tous cuits ensemble dans une casserole au feu de charbon. Le plat n'est pas gras et peut conduire les convives à des arrière-goûts sans fin.

Habitée dans des grottes, la grenouille de pierre est un produit spécial de la montagne Huangshan. Il pèse environ 250 grammes, dont le ventre est blanc et le dos noir rayé. La grenouille pierre est riche en protéines, en calcium, etc. Il a pour fonctions d'éliminer la chaleur, d'améliorer la vision et la nutrition. C'est l'un des meilleurs plats exotiques des montagnes.

3. Pousses de bambou cuites avec saucisse et champignons séchés

C'est une saveur traditionnelle dans la région montagneuse de Huizhou. Cuites avec du saucisson et des champignons séchés, les pousses de bambou sont plus parfumées. Il est délicieux et réputé pour sa belle couleur, sa viande juteuse et sa soupe épaisse.

4. Li Hongzhang Hotchpotch

Le hotchpotch Li Hongzhang est un plat populaire nommé d'après l'un des personnages célèbres de l'Anhui. Li Hongzhang était un haut fonctionnaire de la fin de la dynastie Qing (1644-1911 après JC). Lorsqu'il était au pouvoir, il s'est rendu aux États-Unis et a organisé un banquet pour tous ses amis américains. Alors que les plats spécialement préparés continuaient d'affluer, les chefs, aux ressources limitées, ont commencé à s'inquiéter. Sur ordre de Li Hongzhang, les ingrédients de cuisine restants ont été jetés ensemble dans un ragoût impromptu, contenant du concombre de mer, du calmar, du tofu, du jambon, des champignons, de la viande de poulet et d'autres aliments moins identifiables ! Ainsi les appétits ont été étanchés et un plat a été créé.


Cuisine de l'Anhui

Cuisine de l'Anhui, l'art culinaire local de Huizhou (maintenant la zone voisine au pied du mont Huangshan), est hautement réputé et considéré comme l'une des huit traditions culinaires de Chine.

Une caractéristique distinctive de la cuisine d'Anhui est le choix élaboré des matériaux de cuisson et le contrôle strict du processus de cuisson. Les herbes sauvages, tant terrestres que marines, sont largement utilisées dans la cuisine de l'Anhui, et le braisage et le ragoût sont des techniques courantes.

L'utilisation d'ingrédients locaux est également une caractéristique de la nourriture Anhui. De nombreux ingrédients de la cuisine d'Anhui proviennent des zones de montagne. Le chef utilise beaucoup de matériel de cuisine provenant du mont. Huangshan, s'assurant de la fraîcheur et de la tendresse. Les pousses de bambou blanches et tendres produites sur la montagne Huangshan peuvent être transformées en nourriture très délicieuse. Les mashrooms qui poussent au pied des vieux arbres du mont. Les Huangshan sont également très savoureux.

La cuisine Hui est principalement préparée par braisage, ragoût et cuisson à la vapeur plutôt que par sauté ou friture. Et une attention particulière est portée au goût et à la couleur des plats et à la température de cuisson. Et les plats d'Anhui préservent la plupart du goût et de la nutrition d'origine des matériaux. Généralement, la nourriture ici est légèrement épicée et salée. Certains plats principaux sont généralement mijotés dans une sauce brune avec un accent sur l'huile lourde et la sauce. Du jambon est souvent ajouté pour améliorer le goût et du sucre ajouté pour affiner la fraîcheur.

Les plats célèbres de la cuisine de l'Anhui comprennent les pousses de bambou cuites avec des saucisses et des champignons séchés, le pot royal (Yi Pin Guo), le poisson mandarin salé, le hotchpotch Li Hongzhang, le pigeon braisé Huangshan, etc.

Pousses de Bambou cuisinées avec Saucisse et Champignon Sec
Les pousses de bambou sont des saveurs traditionnelles dans la cuisine de l'Anhui. Parmi toutes les pousses de bambou, celles de Wenzheng Hill sont les plus délicieuses. Ce plat est généralement cuisiné avec des saucisses et des champignons séchés afin de rehausser la saveur et le parfum des pousses de bambou.

Ce plat est délicieux et se distingue par ses belles couleurs (rouge pour les saucisses, marron pour les champignons et crème pour les pousses de bambou), sa viande juteuse et sa soupe épaisse.

Pot Royal (Yi Pin Guo)
On dit que Royal Pot a été créé par Mme Yu, l'épouse du ministère de la Justice de la dynastie Ming. Un jour, l'empereur est soudain venu dîner dans la maison du ministère. En plus d'un festin de délices, Mme Yu a spécialement cuisiné un pot chaud de style Hui. L'empereur a tellement apprécié ce plat que lorsqu'il a appris que le plat était préparé par Mme Yu elle-même, il l'a nommé Pot Royal.

La cuisson de ce plat est assez exigeante. Des pousses de bambou séchées sont placées au fond du pot, puis des morceaux de chair sont mis sur la deuxième couche, du tofu frit sur la troisième, des boulettes de porc sur la quatrième et des fils de haricot sont recouverts sur la cinquième parsemée d'épinards ou de fleur de lys séchée. Ensuite, toutes ces choses sont mijotées dans de l'eau avec des assaisonnements. Ce plat est célèbre pour sa saveur locale et a un goût épais et frais.


Poisson Mandarine Salé
Ce plat utilise du poisson mandarin pêché dans les rivières et ruisseaux locaux. Le poisson frais est mariné dans une saumure légèrement salée dans un environnement d'environ 25 à température ambiante. Après le salage, il est braisé dans une sauce soja avec des morceaux de porche et de pousses de bambou comme ingrédients.

Le poisson mandarine est très savoureux après braisage. Ce plat est connu pour sa saveur particulière avec le poisson salé et parfumé.

Li Hongzhang Hotchpotch
Ce plat est un plat populaire nommé d'après l'un des politiciens célèbres de l'Anhui - Li Hongzhang, un haut fonctionnaire de la fin de la dynastie Qing (1644-1911 après JC). Lorsqu'il était au pouvoir, il s'est rendu aux États-Unis et a organisé un banquet pour tous ses amis américains. Alors que les plats spécialement préparés continuaient d'affluer, les chefs, aux ressources limitées, ont commencé à s'inquiéter. Sur ordre de Li Hongzhang, les ingrédients de cuisine restants ont été jetés ensemble dans un ragoût impromptu, contenant du concombre de mer, du calmar, du tofu, du jambon, des champignons, de la viande de poulet et d'autres aliments moins identifiables ! Le plat était incroyablement délicieux et a ensuite été transmis pour être une délicatesse notoire.


>> Collations Anhui

Les collations dans la province d'Anhui sont également très délicieuses. Et vous pouvez en trouver la plupart dans le Ancienne rue Tunxi. Certaines collations populaires sont : le tofu odorant frit (Youjian Mao Doufu), la carapace de crabe jaune (Xie Ke Huang), le tofu La Ba (Laba Doufu) et l'escargot sauté (Chao Tianluo).

Tofu Odeur Frit (Youjian Mao Doufu)
Le tofu odorant est une sorte de tofu aigre-doux avec une couche de « cheveux » blancs frits dans une poêle saupoudrée d'assaisonnements. Il est courant de le voir dans les étals de collations. Le tofu a une odeur particulière, certaines personnes peuvent ne pas l'aimer. La saveur est vraiment locale, si vous pouvez supporter l'odeur, vous devriez l'essayer.

Carapace de crabe jaune (Xie Ke Huang)
Également connu sous le nom de beignets Huangshan, ce snack au goût de Huizhou est en fait un beignet de graines de sésame cuit au four avec une farce de viande et de légumes. Il ressemble à une carapace de crabe, d'où le nom Xie Ke Huang. Les gâteaux sont faciles à conserver, pratiques lors d'une excursion d'une journée.


Qu'est-ce que la cuisine d'Anhui ? - Recettes

L'Anhui regorge de champs non cultivés, de montagnes et de forêts, qui fournissent de riches ingrédients locaux à la cuisine d'Anhui. Hui Cuisine n'utilise que des produits locaux, la fraîcheur des plats est donc inégalée. La plupart des ingrédients de la cuisine d'Anhui, tels que le pangolin, la grenouille de pierre, les champignons, le bayberry, les feuilles de thé, les pousses de bambou et les dattes, proviennent tous des zones de montagne. Les Montagnes Jaunes regorgent de matières premières adaptées à la cuisine. Les herbes sauvages sont facilement disponibles ici. Hui Cuisine accorde une grande importance aux aliments naturels, ce qui en fait une cuisine saine. Il suit les voies traditionnelles et utilise des aliments qui sont également utilisés à des fins médicinales. L'utilisation d'herbes sauvages est l'une des caractéristiques notables de Hui Cuisine.

Hui Cuisine est particulier sur le contrôle du temps et de la température de cuisson. Une chaleur élevée, moyenne ou lente est appliquée en fonction de la qualité et des caractéristiques des différents matériaux et des exigences de saveur des plats finis. La cuisine Hui nécessite des compétences en sauté et en ragoût pour obtenir une légèreté délicate dans le goût. Certains plats typiques mijotés dans une sauce brune peuvent sembler un peu lourds en huile par rapport à d'autres styles. Du jambon est également souvent ajouté pour rehausser le goût.

Certains plats représentatifs du style de cuisine Hui sont : Grenouille sautée avec champignons à fleurs de bûche Steak de crevettes à queue de phénix Li Hongzhang Hotchpotch Bagong Caille de haricot de montagne Poisson de raisin, pousses de bambou de montagne, viandes assorties Crevettes à queue de phénix dans un nid d'oiseau et rouge Tato au miel.


Le top 10 des plats cantonais authentiques que vous devriez manger

La cuisine chinoise est complexe, polyvalente et surtout délicieuse. Ce que beaucoup de gens ne réalisent pas, cependant, c'est que c'est très variable selon la région en question. En tant que personne dont la famille est originaire du région cantonaise du sud de la Chine, voici dix aliments que vous devez absolument manger de ma patrie.

1. Riz au poulet de Hainan

Photo gracieuseté de omnivorescookbook.com

Venant de la Province de Hainan dans le sud de la Chine, ce plat de poulet bouilli coupé en blanc regorge de saveurs. Des restaurants haut de gamme aux marchés nocturnes, vous pouvez trouver ce plat incroyablement populaire dans toute la région cantonaise. Avec la peau du poulet luisante, assis à côté d'un tas de riz fumant et d'un petit plat de sauce au gingembre et aux oignons verts, qu'est-ce qu'il ne faut pas aimer?

2. Xiao Long Bao (soupe boulettes)

Xiao long bao, mieux connus sous le nom de boulettes de soupe, sont la quintessence de la perfection cuite à la vapeur. Ils ont tous les délices juteux d'une boulette ordinaire, mais emballent le punch supplémentaire que seul le bouillon chaud peut offrir. Savoureux et délicieux, le seul inconvénient est que la peau est extrêmement facile à percer, il faut donc être plutôt habile dans la manipulation des baguettes pour éviter les cassures.

3. Cha Siu Bao (Barbecue Porc Bun)

Photo reproduite avec l'aimable autorisation de soiffortea.com

Cha siu bao, ou petits pains au barbecue, sont des petits pains cuits à la vapeur farcis d'une interprétation chinoise de porc grillé. Ceux-ci se trouvent généralement sur somme faible (l'équivalent chinois du brunch de Canton) dans toute la Chine ou sont vendus par des marchands ambulants aux habitants pour un petit-déjeuner copieux sur le pouce.

4. Dan Tat (Oeuf tarte)

Photo reproduite avec l'aimable autorisation de youtube.com

Ces délicats tartelettes aux oeufs prouver que la crème pâtissière est si gravement sous-estimée et sous-utilisée dans les desserts de style occidental (réveillez-vous, Amérique). Une croûte feuilletée et beurrée enveloppe délicatement une crème aux œufs sucrée et brillante pour créer un morceau de perfection de la taille d'une bouchée.

5. Boeuf Plaisir de Bouffe (nouilles sautées au boeuf)

Photo publiée avec l'aimable autorisation de flickr.com

Si vous êtes fan de voila moi, ce plat cantonais classique vous épatera. Servi avec de la sauce ou sec (comme sur la photo) avec des oignons verts, des germes de soja et suffisamment de bœuf et de nouilles pour faire chanter votre cœur, ce plat souffle ces nouilles à emporter directement hors de l'eau.

6. Lo Bak Go (Gâteaux de navet)

Photo gracieuseté de chinasichuanfood.com

Avant de s'exclamer, « Dégoûtant ! » et fermez cet article car qui met du navet dans les gâteaux, écoutez-moi. Ces gâteaux sont salés, fabriqués à partir de navets daikon pressés à la poêle et de farine de riz, le résultat est un plat doré et croustillant à l'extérieur et moelleux à l'intérieur. C'est aussi une commune somme faible plat et est l'un des les aliments « chance » les plus couramment consommés pendant le nouvel an chinois, car le mot chinois pour « radis » est un homophone pour « bonne chance ».

7. Riz Claypot

Photo reproduite avec l'aimable autorisation de thewokoflife.com

Bien que ce plat de riz prenne environ 20 à 30 minutes à cuire, cela en vaut la peine. Une copieuse portion de riz blanc est cuite sur un poêle à charbon dans un pot en argile et infusée de saveurs de champignons chinois, de saucisses et de riz salé. Garni de légumes et servi avec une sauce soja noire, ce plat de riz croustillant satisfera toutes vos envies de glucides pour la journée.

#SpoonTip : S'il vous arrive d'avoir un cuiseur à riz qui traîne, vous peut faire ça directement dans votre dortoir.

8. Soupe aux haricots rouges

Photo reproduite avec l'aimable autorisation de breadetbutter.wordpress.com

Un plat extrêmement populaire et polyvalent dans toute la Chine, il peut être servi froid ou chaud selon le climat. Ce tong sui (soupe sucrée) à base de haricots rouges azuki est généralement servie après le dîner comme nettoyant de palette et dessert. Selon les régions, différentes garnitures de desserts comme le sagou, la crème glacée, le tapioca, les boulettes de riz gluant et bien d'autres peuvent être ajoutés pour créer une gâterie légère et sucrée.

9. Lanzhou Lamian (Nouilles tirées à la main de Lanzhou)

Photo publiée avec l'aimable autorisation de flickr.com

Lamian est un type de nouilles de style cantonais qui est fabriquée en tordant et en étirant la pâte, en utilisant le poids pour créer des nouilles parfaites et délicates. Le processus est en fait vraiment cool à regarder et peut être vu à partir de nombreuses vitrines claires. Le résultat? Des nouilles parfaitement lisses et dignes d'un slurp baignées de bouillon et garnies de n'importe quoi, du bœuf haché au persil fraîchement haché.

10. Congé

Photo publiée avec l'aimable autorisation de flickr.com

Probablement l'aliment le plus populaire pour le petit-déjeuner pour des millions d'habitants, le congee n'est en fait que de la bouillie de riz. Pensez à la farine d'avoine, mais avec de petits plats d'accompagnement personnalisables composés de tout, des légumes marinés au porc séché en passant par oeuf du siècle. C'est l'exemple par excellence de la cuisine cantonaise à la maison. Je ne peux pas compter le nombre de matins où je me suis réveillé avec un bol de congee très chaud saupoudré d'oignons verts pour le petit-déjeuner.


Cuisine chinoise - Cuisine Anhui

La province d'Auhui est située dans l'est de la Chine. La cuisine d'Anhui, l'une des huit principales cuisines de Chine, met en vedette les arts culinaires locaux de Huizhou, une ville proche de la montagne Huangshan, qui n'est pas seulement la plus belle montagne de Chine, mais fournit également des produits abondants pour la cuisson des plats. Les principaux ingrédients de la cuisine de l'Anhui, tels que la grenouille de pierre, le champignon, le bayberry, les feuilles de thé, les pousses de bambou, les dattes, le pangolin, etc., proviennent de la région montagneuse.

Une caractéristique distinctive de la cuisine d'Anhui est le choix élaboré des matériaux de cuisson. Le chef utilise du matériel frais et de haute qualité pour préparer les plats. Les plats d'Anhui préservent la plupart du goût et de la nutrition d'origine des matériaux. Certains des plats de l'Anhui sont également une cuisine médicinale, ce qui est bon pour la santé. Par exemple, Chukka a une chair tendre et un goût sucré. Il peut être bouilli dans une soupe claire ou braisé dans de la sauce soja. Les plats aident à soulager la fièvre interne et à renforcer l'énergie vitale. Les pousses de bambou Huangshan sont tendres et délicieuses, elles peuvent être transformées en plats très délicieux. Le shitaké est également très savoureux et aide à prévenir le cancer.

Le chef d'Anhui Cuisine a été formé pour maîtriser l'art du contrôle strict de la température et du processus de cuisson, qui est la clé du bon goût et de la couleur des plats.

Les chefs Anhui Cuisine sont bons pour braiser et mijoter. Ce sont des experts en particulier dans la cuisine des délices de la montagne et de la mer. Généralement, la nourriture ici est légèrement épicée et salée. Certains plats principaux sont généralement mijotés dans une sauce brune avec un accent sur l'huile lourde et la sauce. Le jambon chinois est souvent ajouté pour améliorer le goût et le sucre candi est ajouté pour gagner en fraîcheur.

Mon plat préféré de l'Anhui est le Taros au jus de miel, et il est vraiment facile à préparer. Voici la recette :

1. Choisissez des taros orangés qui ont « transpiré », lavez, épluchez, coupez en morceaux qui ont deux extrémités pointues.

2. Mettez un cuiseur vapeur en bambou dans une cocotte, ajoutez l'eau et le sucre cristal, quand le sucre fond, mettez les taros et le miel et laissez mijoter pendant une heure.

3. Lorsque le jus est à ébullition, transférez les taros dans une assiette et versez-y le jus.


Ingrédients

    Pour l'oeuf
  • 2 œufs entiers
  • 1/2 pouce de gingembre , haché finement
  • Poudre de poivre noir, pour l'assaisonnement
  • Sel, au goût Pour la farce
  • 1 pouce de gingembre , haché finement
  • 4 gousses d'ail , hachées finement
  • 1 oignon , haché finement
  • 1/4 tasse de riz , bouilli
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à soupe de sauce piment rouge
  • 1/2 cuillère à café de sucre
  • 2 brins d'oignon de printemps (bulbe et verdure)
  • Sel et poivre au goût
  • Huile de cuisine

Anhui : où se trouvent les poissons puants, le tofu poilu et les herbes sauvages

Il y a de fortes chances que, à moins que vous n'ayez voyagé dans la province montagneuse d'Anhui en Chine, vous n'ayez jamais goûté à la cuisine de l'Anhui. Contrairement à la nourriture du Shandong, du Sichuan, du Guangdong et du Jiangsu, les spécialités de l'Anhui n'ont pas voyagé bien au-delà de la Chine. Ce qui est vraiment dommage, étant donné que le style de cuisine de l'Anhui est hautement qualifié et axé sur la préservation des saveurs fraîches des produits locaux.

Comme le dit Adam Liaw sur Destination Flavour China, « L'Anhui a longtemps été l'une des provinces les plus pauvres de Chine, et sa cuisine est loin des plats élégants de la cour de la capitale.

"C'est de la nourriture simple, et il n'y a absolument rien de mal à cela."

Nourriture "bonne pour l'âme", à base d'ingrédients fraîchement cueillis et cueillis : pousses de bambou sautées et jambon cru.

Des racines d'importance historique

Il peut sembler surprenant qu'un tarif aussi simple soit inclus dans l'une des huit grandes cuisines chinoises. Cependant, historiquement, l'influence de la cuisine de l'Anhui est omniprésente dans la cuisine chinoise.

Dès la dynastie Song, les marchands Huizhou ont commencé à voyager bien au-delà de l'Anhui. L'agriculture traditionnelle ne suffisait pas à faire vivre une famille dans la région montagneuse, alors les entreprenants Huizhou (une zone administrative de la Chine ancienne, composée principalement de la province moderne d'Anhui) sont devenus des marchands.

La chaîne de montagnes Huangshan ("Montagne jaune") fournit à la province d'Anhui une abondance d'herbes sauvages uniques.

Tout au long des dynasties Ming et Qing, les marchands Huizhou travailleurs ont prospéré. Ils contrôlaient bientôt de grandes industries à travers la Chine et, alors qu'ils s'éloignaient de plus en plus de leur patrie, ils ont emmené la cuisine Anhui dans tous les coins du pays.

"C'est de la nourriture simple, et il n'y a absolument rien de mal à cela."

En particulier, cela faisait partie de la culture d'entreprise de Huizhou de se réunir autour d'un repas de style Huizhou pour montrer leur respect à leurs invités. En conséquence, les restaurants Huizhou ont commencé à fleurir dans toute la Chine pour répondre aux préférences des marchands de Huizhou. Depuis lors, la cuisine de l'Anhui est considérée comme l'une des principales cuisines.

Queues de grenouilles et pangolin

Les saveurs que les marchands avaient tellement l'intention de reproduire sont liées à la région montagneuse de l'Anhui, de sorte que les cuisiniers de toute la Chine ont souvent conçu leur propre version de la cuisine de l'Anhui avec ce qu'ils avaient à leur disposition. En dehors de la région de l'Anhui, la cuisine est donc moins distinctive que d'autres cuisines chinoises plus réglementées.

Les ingrédients de spécialité de la province d'Anhui comprennent des grenouilles de pierre capturées dans la nature, des crevettes blanches, des poissons et des tortues Mati des ruisseaux de montagne du nord et du centre de l'Anhui. Le district du sud de l'Anhui se concentre sur le gibier sauvage comme le sanglier, le pangolin et la volaille.

Il n'y a "absolument rien à craindre de ce poisson fermenté puant".

Le porc sauvage et d'élevage est également largement disponible, de sorte que la cuisine d'Anhui propose de nombreux plats de porc et de jambon populaires. Les champignons de toutes sortes, y compris le xianggu, un délicieux champignon de style shitake que l'on trouve sur les arbres, sont cueillis à la main. Les dattes, les feuilles de thé et les pousses de bambou sont d'autres ingrédients locaux essentiels pour recréer les saveurs de la cuisine de l'Anhui.

Des pousses de bambou, cueillies dans la montagne locale, sèchent au soleil près de l'étang de la lune dans le village de Hongcun, dans la province de l'Anhui.
Source : Getty Images

La fermentation puante n'est pas à craindre

L'un des plats les plus célèbres de la province du nord de l'Anhui est le poisson mandarin puant. Malgré son nom, le plat de poisson fermenté et salé est une bombe de saveur, mais pas particulièrement malodorant du tout. Liaw essaie le plat sur Destination Flavour China et rapporte qu'il n'y a "absolument rien à craindre de ce poisson fermenté puant".

"Je peux certainement voir pourquoi c'est une spécialité de l'Anhui", dit-il.

Le visage d'Adam dit tout : le poisson puant a bon goût.
Source : Destination Saveur Chine

Alors, le poisson puant passe le cap, mais qu'en est-il du tofu poilu ?

Dans les montagnes, les graines de soja poussent sans effort, donnant naissance à la légende non prouvée selon laquelle le tofu serait originaire de la province d'Anhui. Que ce soit vrai ou non, la région est réputée pour ses spécialités de tofu comme le tofu frais préparé le matin pour être mangé plus tard dans la journée et le tofu poilu.

Cueillir des herbes pour les mélanger aux plats est un mode de vie pour les habitants de l'Anhui.

Le « tofu de Mao » doit son nom à la moisissure blanche ressemblant à des cheveux qui se développe sur le tofu pendant le processus de fermentation. Cela semble naturellement effrayant, mais les vrilles délicates sont ce qui donne au tofu poilu sa saveur distinctive.

Les herbes sauvages cueillies sont la vie

De tous les ingrédients utilisés dans la cuisine de l'Anhui, c'est l'abondance d'herbes et de légumes cueillis à l'état sauvage et cultivés qui la distinguent. La région est célèbre pour les légumes verts amers des montagnes, le bayberry, les feuilles de thé, les graines de moutarde, la racine de lotus, l'ail, le gingembre et les pousses de bambou. Cueillir des herbes pour les mélanger aux plats est un mode de vie pour les habitants de l'Anhui.

La cuisine de rue à Huangshan met en valeur la variété des plats produits dans la cuisine de l'Anhui.
Source : Getty Images

À bien des égards, les plats fermentés de l'Anhui, regorgeant d'herbes fraîches, sont une sorte de médicament dans un bol. En effet, les matières premières et les techniques de cuisson à basse température comme le braisage et la cuisson à la vapeur sont une façon saine de cuisiner. La tendance à ajouter des sauces épaisses et féculentes ou un excès d'huile aux plats pour optimiser la saveur n'est pas si saine. Les cuisiniers de l'Anhui sont également connus pour ajouter une pincée de sucre pour finir un plat.

Il semble approprié que le plat le plus attribué à la cuisine de l'Anhui n'y soit jamais réellement originaire.

Morceaux

Le style de cuisine de l'Anhui a inspiré l'une des versions américaines les plus célèbres de la cuisine chinoise – le « chop suey » (ou « morceaux et morceaux ») un plat qui n'existe pas réellement en Chine. Une histoire raconte qu'il a été créé en 1896 en Amérique par un chef voyageant avec un diplomate chinois et originaire de la province d'Anhui, Li Hongzhang, pour plaire aux palais américains et chinois.

Il semble approprié que le plat le plus attribué à la cuisine de l'Anhui n'y soit jamais réellement originaire. Au lieu de cela, les saveurs authentiques de la province d'Anhui restent mieux mangées dans l'Anhui même. C'est seulement là que la pure beauté de la recherche de nourriture, de la cueillette et de la capture d'aliments sauvages pour créer les repas du jour peut être vraiment vécue.


Rouleaux de riz

Rouleaux de riz (肠粉), également connus sous le nom de rouleaux de nouilles de riz, ou rouleaux de riz vapeur, sont un plat très populaire et traditionnel servi dans la province du Guangdong. En raison de la forme de la nourriture, qui ressemble aux intestins d'un porc, le nom du rouleau de riz est souvent traduit par « nouilles intestinales ». Bien que la traduction directe du nom puisse être trompeuse, les rouleaux de nouilles de riz sont traditionnellement farcis de fruits de mer, de viande et/ou de légumes. Une fois les nouilles farcies cuites à la vapeur, elles sont généralement garnies et servies avec de la sauce soja. Cet aliment, comme beaucoup d'autres aliments cantonais, est considéré comme faisant partie de la famille des dim sum et vaut certainement la peine d'être essayé.


Les habitants du Shandong aiment rendre leur cuisine croustillante, délicieuse, au goût aigre-doux et tendre. En outre, les habitants du Shandong aiment particulièrement utiliser l'oignon comme l'un des ingrédients de la cuisine du Shandong. Les plats comprennent du concombre de mer braisé avec de l'oignon, du cartilage mijoté avec des oignons et de la viande mijotée avec des oignons. Les viandes rôties sont également servies avec des oignons.

Poulet mijoté Dezhou&mdash&mdash德州扒鸡

C'est l'une des cuisines typiques du Shandong, mijotée avec du miel, du fenouil, du sucre et d'autres condiments pendant plusieurs heures. Dans les années 1950, le poulet mijoté de Dezhou est mangé par le président Mao, alors connu dans tout le pays. Le poulet est si bien cuit, bien que la forme du poulet soit préservée, la viande se sépare facilement de l'os.

Boulettes De Poulet Dans La Soupe Au Lait

Les habitants du Shandong aiment utiliser le lait pour faire de la soupe. La soupe au lait est un symbole de la cuisine du Shandong. Les matières principales de cette cuisine sont le blanc de poulet et la châtaigne d'eau. Cush la poitrine de poulet et la châtaigne d'eau dans une forme boueuse, puis mijoté avec du lait et de l'eau pendant plusieurs heures. La soupe est pleine de parfum avec du lait et du poulet.

Concombre de mer braisé à l'oignon

Le concombre de mer braisé à l'oignon est l'une des cuisines classiques du Shandong. Ce cours est plein de saveur d'oignon parfumée forte, peut être décrit comme une délicatesse délicieuse avec une couleur et un parfum pleins. Pour faire ce cours, utilisez le meilleur oignon vert&mdashZhangqiu oignon vert, c'est la clé, faites-le frire jusqu'à ce qu'il devienne doré. Ensuite, dispersez-le sur le concombre de mer braisé, la source serait parfaitement assortie avec un parfum pleinement tout en gardant la fraîcheur du concombre de mer bien préservée.

Gambas braisées 红烧大虾

Les crevettes braisées sont une cuisine célèbre dans la province du Shandong. Étant donné que la province du Shandong a un long littoral et une source abondante de spécialités de fruits de mer, manger des fruits de mer ici est un must ! Les crevettes reviennent à Bohai et dans la mer Jaune chaque printemps et en automne. La crevette est célèbre pour son goût délicieux, sa belle couleur et sa nutrition riche. La crevette est riche en protéines, à haute valeur nutritionnelle et riche en minéraux (tels que le calcium, le phosphore, le fer, etc.). Sa chair est douce et facile à digérer et très bénéfique pour la santé humaine.

Intestins braisés à la sauce brune 九转大肠

En tant qu'étranger, vous n'êtes peut-être pas intéressé à essayer des intestins, mais ce cours est une star populaire parmi les habitants de la province du Shandong. Le cours a été créé dans un restaurant local de la dynastie Qing il y a environ 200 ans. Sa texture douce et son parfum épicé ont attiré de nombreux gourmets pour qu'ils continuent à le commander dans tous les restaurants du Shandong.

Quatre boulettes de viande heureuses 四喜丸子

Four Happy Meatballs est l'un des plats représentatifs de la cuisine du Shandong, et aussi un plat célèbre en Chine. La boulette de viande est faite de porc, de champignons et d'autres ingrédients. C'est un plat similaire à la "tête de lion" qui est un autre plat de boulettes de viande populaire dans les provinces du sud de la Chine. Étant donné que « Four Happy Meatballs » a une bonne signification en plus d'être délicieux, ce cours est un cours assez traditionnel et populaire pendant la période du Nouvel An chinois.



Commentaires:

  1. Doune

    Je confirme. Je suis d'accord avec tous les ci-dessus. Nous pouvons parler de ce sujet. Ici, ou l'après-midi.

  2. Avinoam

    Bien sûr. Et je suis tombé sur ça. Nous pouvons communiquer sur ce thème.

  3. Gugar

    C'est dommage que maintenant je ne peux pas exprimer - il n'y a pas de temps libre. Je reviendrai - j'exprimerai nécessairement l'opinion sur cette question.



Écrire un message